%

Découvrez le lean start-up

Lean start-up : Comment lancer, valider et améliorer un produit plus rapidement

Au cœur de la digiworld week à Montpellier, venez découvrir le lean start-up, méthodologie révolutionnaire qui accélère le lancement d’un produit, lors d’un workshop organisé par Triotech de 10H00 à 12H00, le lundi 13 novembre à la maison Numérique.

Le lean startup consiste à développer le MVP (produit minimum viable) servant à tester l’appétence du marché, à valider les caractéristiques minimales de la solution. Faire valider son “brouillon” permet de réaliser des économies considérables et de n’avancer que par itérations. Chaque itération repose sur la validation de la précédente ou son invalidation par les clients. Cette méthode révolutionnaire est largement utilisé dans les start-up et les entreprises pour optimiser leur processus de fabrication. Cette méthodologie sera développée par l’entreprise Triotech au cours d’un workshop de la digiworld week, le lundi 13 novembre prochain, à Montpellier.

Perfectionner un produit grâce à son public

Le lean start-up permet à une entreprise qui veut lancer un nouveau produit de gagner à la fois en temps, mais aussi en qualité. Pour mettre en place cette méthode, un impératif s’impose : accepter que son produit soit imparfait lors de son lancement mais que le produit répond à un vrai besoin. Tout est basé sur une approche d’expérimentation : le développement doit se faire avec une idée forte par itération rapide, en prenant en compte à chaque fois l’avis du client ou du consommateur. Pas de feuille de route, ni d’objectifs de résultats ou d’hypothèses hasardeuses : avec ce process, on peut lancer un produit même inachevé et réajuster la trajectoire en fonction du retour des clients. Ce produit s’appelle le MVP (Minimum Viable Product). A la fin de chaque cycle, soit le cycle de production du produit est préservé, soit on change de cibles ou de fonctionnalités. Ainsi, les concepts, les prototypes et les produits sont validés par le feedback des utilisateurs : une manière plus démocratique de commercialiser des produits. Par l’intermédiaire de ce workshop, Triotech veut inciter les entreprises, surtout les plus jeunes à utiliser ce procédé.

Le lean start-up à l’origine de grandes success-stories

Depuis 2008, date de l’invention de la méthode par Eric Ries, de nombreuses entreprises ont réussi grâce à cette méthodologie. La fameuse plateforme de messagerie professionnelle Slack a, pour sa part, choisi d’externaliser la création de son logo, le développement du site web et de l’application. Une fois les prototypes réalisés, l’entreprise a distribué une version bêta (version test) auprès d’un petit nombre d’utilisateurs. Suivant leur retour, quelques changements ont été réalisés avant le lancement du produit en octobre 2014. Résultat : la plateforme enregistre aujourd’hui un chiffre d’affaire de quatre milliards de dollars.

L’histoire de Skype souligne aussi la pertinence du lean start up. Les trois fondateurs avaient en vue un projet de plateforme musicale, Kazaa. Devant l’hostilité massive de l’univers de la distribution musicale, ils ont utilisé la même technologie au service de la téléphonie en ligne, première forme d’itération. Après d’autres itérations, une version Alpha a été testée auprès des Estoniens : l’appel gratuit vers l’international a été particulièrement apprécié. Skype est désormais la première plateforme de téléphonie en ligne au monde. On trouve bien d’autres exemples de produits testés par les utilisateurs eux-mêmes comme l’hébergeur GitHub, l’administration de bases de données MySQL ou encore le navigateur Opera.

Externaliser le lean start-up

Mettre en place le lean start up suppose un certain professionnalisme. C’est pourquoi il peut être plus efficace pour des entreprises d’externaliser le développement informatique et de les confier à des experts. Le coût supplémentaire de l’externalisation sera rentabilisé par une sortie plus rapide du produit innovant auprès d’un public déjà conquis.

Triotech accompagne ainsi les entreprises dans la mise en place de leurs idées en utilisant la méthode lean start-up. La toute jeune société TestWe a été lancée en 2014 avec l’idée géniale de digitaliser tous les processus d’examen : examens, QCM, corrections… Le logiciel était prévu pour bloquer l’accès aux fichiers internes du candidat, ainsi qu’au web. Les copies dématérialisées devaient être ensuite envoyées directement aux correcteurs. Pour permettre cette solution, ils ont fait appel à nos services. L’architecture technique hybride (web et logiciel) a été retenue car elle garantissait une solution 100% sécurisée et 100% offline. Le découpage du projet a été pensé de manière itérative. Le bureau d’étude s’est focalisé sur un but unique, le produit, en faisant appel au lean start-up par l’approche MVP. Ce choix était avant tout stratégique pour la Start-Up TestWe qui a eu l’opportunité d’acquérir pour un budget optimisé une première solution avec toutes les caractéristiques du produit fini.

Autre exemple, celui de Bruno Witech, consultant expert en programmation de radio musicale. Il a souhaité mettre en place son expertise dans un outil de sondage musical web pour les radios : Fanscore Music. Avec cette solution disruptive, il s’adresse aux « fans » de la radio en s’appuyant sur des campagnes de recrutement Facebook sur Smartphone. Nous l’avons accompagné dans le design, l’ergonomie, l’expérience utilisateur, l’administration de la plateforme, la gestion des droits et des rôles et les choix techniques. Dans une démarche lean start-up, nous avons complété l’idée initiale du client en ajoutant les modules essentiels à la commercialisation d’une plateforme web et de sondage musical.

Pour mieux comprendre le lean start up, rien de mieux qu’une mise en perspective en se rendant au workshop organisé par Triotech le lundi 13 novembre prochain lors de la digiworld week à Montpellier. N’hésitez pas à vous inscrire ! https://frenchsouth.digital/event/workshop-triotec...

Un conseil, une idée de projet ?

Parlons-en